Sélectionner une page

Automne 2018 en pays de Valence (Valencia. Espagne)

D’après les photos de Gloria Castro

Il y a des sites de photos où on s’arrête et où on revient parce qu’il y a entre eux et nous une affinité comme un gout et un regard partagé. Y venir, y revenir, c’est à chaque fois un émerveillement parce qu’à chaque entrée, on y découvre des photos admirables. Et ces moments de bonheur, on désire les partager avec d’autres, par exemple en les mettant en ligne à travers un journal facebook.

Le site de Gloria Castro

Le site Flickr de Gloria Castro (1) a commencé en 2005. Il est donc très abondant dans une diversité de genre : une grande variété de paysages : ciel, mer, eaux, campagnes, fleurs, oiseaux… jusqu’à de belles personnes, de beaux visages. Gloria Castro voyage de temps à autre, mais son lieu est un sujet constant d’émerveillement. C’est la province de Valencia (2) dans le sud-est de l’Espagne avec ses plages, ses campagnes méditerranéennes, ses collines et ses montagnes, une profusion de nature. Le site de Gloria Castro est bien connu et il est très fréquenté. Ses photos sont partagées par centaines en « favoris », c’est à dire exposées sur d’autres sites. Et les commentaires, en d’heureuses appréciations et exclamations, affluent et expriment un émerveillement partagé.

Un regard lumineux dans un paysage lumineux

En pays méditerranéen, la lumière est présente. Mais la sensibilité à la lumière la rend plus présente encore. Et nous voyons sur ce site un regard qui saisit toutes les formes de lumière. C’est un regard lumineux dans un paysage lumineux. Nous avons trouvé dans le livre de Bertrand Vergely : « Retour à l’émerveillement » (3), un texte qui convient à cette situation : « Il y a des moments où la lumière pense » dit Gilles Deleuze. Les Anciens  voyaient la nature comme Logos. L’émerveillement nous fait remonter à cette intuition première, source de toute vitalité, on ne vit pas dans un univers vide et muet, on vit parce que l’univers est saisissant. Eric Sablé en rend bien compte dans son « Petit manuel d’émerveillement lorsqu’il écrit :  « J’ai plein mes tiroirs de mots expliquant la vie, le temps, l’espace, la formation de l’univers, mais le mystère est là dans le paysage d’automne qui se fane et se froisse avant la grande immobilité de l’hiver ». S’émerveiller, c’est être là, face au monde, comme au premier jour, comme au premier instant, pur, neuf, nu, et regarder jusqu’au moment où les apparences basculent. Alors on est foudroyé par ce simple fait : il y a de l’être, j’existe, je suis…La vie a un sens, plus que du sens. Nous ne sommes pas là pour rien, nous avons un rôle à jouer dans ce monde. Un rôle lié à la beauté, un rôle de témoins d’une vie venue de la beauté pour la beauté ».

Automne en pays de Valencia

Pour présenter le site de Gloria Castro, il fallait bien choisir un point de vue. A la vue des dernières photos, nous avons tout simplement  retenu le thème de l’automne par ailleurs souvent évoqué en tant que tel par Gloria . Dans un pays méditerranéen, tout au sud, de l’Europe, l’automne ne nous apparaît pas comme « un froissement avant la grande immobilité de l’hiver », mais plus comme un passage bruissant des migrations d’oiseaux, des élans du soleil, et des murmures de la végétation. A grand peine, nous avons retenu seulement 6 photos de Gloria durant cet automne 2018. On pourra se hâter de voir toutes les autres !

J H

 

D’autres sites de photos sur ce blog

Le jardin de Paula
http://vivreetesperer.com/le-jardin-de-paula/

Couleurs et formes : merveilles en macrophotographie
http://vivreetesperer.com/couleurs-et-formes-merveilles-en-macrophotographie/

Effets de lumière dans une campagne bocagère
http://vivreetesperer.com/couleurs-et-formes-merveilles-en-macrophotographie/

Comme les oiseaux du ciel
http://vivreetesperer.com/comme-les-oiseaux-du-ciel/

A la découverte des grands espaces américains
http://vivreetesperer.com/comme-les-oiseaux-du-ciel/

La lumière du matin
http://vivreetesperer.com/la-lumiere-du-matin/