Alors que les fanatismes font rage dans le monde, à Charleston, Barack Obama a su exprimer la puissance de la solidarité et de l’amour.

« Si Barack Obama avait pu résumer les évènements tragiques de Charleston, il n’aurait sans doute utiliser qu’un terme : grâce. C’est sur la notion de grâce qu’il a entonné, à la surprise générale le chant « Amazing grace » qui accompagna de nombreuses actions du mouvement civique », commente Stéphane Brossard, dans « Le Temps ». Et il poursuit : « Barack Obama a parlé avec le cœur, une sincérité et une passion qui ont fait de ce discours un moment de rassemblement national , un moment permettant un début de guérison et offrant surtout une chance de voir les relations interraciales aux Etats-Unis sous un autre jour ».

#


#

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/fcd13e1a-1c8f-11e5-9d4e-1dfb5906ea79/Charleston_Barack_Obama_prononce_et_chante_une_inouïe_oraison_funèbre

#A Charleston : un moment de grâce. Face à la violence et à la haine, un message qui, au delà des Etats-Unis, s’adresse au monde entier.

J H

 

Sur ce blog, voir aussi :

 

« Barack Obama : un homme de bonne volonté »

http://vivreetesperer.com/?p=1000

« De Martin Luther King à Obama »

http://vivreetesperer.com/?p=2065

Share This