Sélectionner une page

Présence d’un petit Rouge-gorge…

 

Vous êtes-vous déjà senti seul (e), préoccupé (e) ?
Peut-être comme moi êtes-vous allez faire un peu de jardinage pour vous changer les idées ?
Là, sans bruit, un petit être magnifique, un Rouge-gorge vient s’installer juste à côté de vous, il ne bouge pas, il semble écouter… ou peut-être a-t-il juste senti votre tristesse ?
Sa présence est réconfortante, vous sentez comme la présence de Dieu auprès de vous.
Cette expérience se renouvelle régulièrement, dès que mon mari et moi sommes dans le jardin, « notre » petit rouge-gorge s’invite et renouvelle en nous la chaleur de la présence de Dieu.

Présence de Dieu dans la nature !

CJ

 

Un regard lumineux dans un pays lumineux

Automne 2018 en pays de Valence (Valencia. Espagne)

D’après les photos de Gloria Castro

Il y a des sites de photos où on s’arrête et où on revient parce qu’il y a entre eux et nous une affinité comme un gout et un regard partagé. Y venir, y revenir, c’est à chaque fois un émerveillement parce qu’à chaque entrée, on y découvre des photos admirables. Et ces moments de bonheur, on désire les partager avec d’autres, par exemple en les mettant en ligne à travers un journal facebook.

Le site de Gloria Castro

Le site Flickr de Gloria Castro (1) a commencé en 2005. Il est donc très abondant dans une diversité de genre : une grande variété de paysages : ciel, mer, eaux, campagnes, fleurs, oiseaux… jusqu’à de belles personnes, de beaux visages. Gloria Castro voyage de temps à autre, mais son lieu est un sujet constant d’émerveillement. C’est la province de Valencia (2) dans le sud-est de l’Espagne avec ses plages, ses campagnes méditerranéennes, ses collines et ses montagnes, une profusion de nature. Le site de Gloria Castro est bien connu et il est très fréquenté. Ses photos sont partagées par centaines en « favoris », c’est à dire exposées sur d’autres sites. Et les commentaires, en d’heureuses appréciations et exclamations, affluent et expriment un émerveillement partagé.

Un regard lumineux dans un paysage lumineux

En pays méditerranéen, la lumière est présente. Mais la sensibilité à la lumière la rend plus présente encore. Et nous voyons sur ce site un regard qui saisit toutes les formes de lumière. C’est un regard lumineux dans un paysage lumineux. Nous avons trouvé dans le livre de Bertrand Vergely : « Retour à l’émerveillement » (3), un texte qui convient à cette situation : « Il y a des moments où la lumière pense » dit Gilles Deleuze. Les Anciens  voyaient la nature comme Logos. L’émerveillement nous fait remonter à cette intuition première, source de toute vitalité, on ne vit pas dans un univers vide et muet, on vit parce que l’univers est saisissant. Eric Sablé en rend bien compte dans son « Petit manuel d’émerveillement lorsqu’il écrit :  « J’ai plein mes tiroirs de mots expliquant la vie, le temps, l’espace, la formation de l’univers, mais le mystère est là dans le paysage d’automne qui se fane et se froisse avant la grande immobilité de l’hiver ». S’émerveiller, c’est être là, face au monde, comme au premier jour, comme au premier instant, pur, neuf, nu, et regarder jusqu’au moment où les apparences basculent. Alors on est foudroyé par ce simple fait : il y a de l’être, j’existe, je suis…La vie a un sens, plus que du sens. Nous ne sommes pas là pour rien, nous avons un rôle à jouer dans ce monde. Un rôle lié à la beauté, un rôle de témoins d’une vie venue de la beauté pour la beauté ».

Automne en pays de Valencia

Pour présenter le site de Gloria Castro, il fallait bien choisir un point de vue. A la vue des dernières photos, nous avons tout simplement  retenu le thème de l’automne par ailleurs souvent évoqué en tant que tel par Gloria . Dans un pays méditerranéen, tout au sud, de l’Europe, l’automne ne nous apparaît pas comme « un froissement avant la grande immobilité de l’hiver », mais plus comme un passage bruissant des migrations d’oiseaux, des élans du soleil, et des murmures de la végétation. A grand peine, nous avons retenu seulement 6 photos de Gloria durant cet automne 2018. On pourra se hâter de voir toutes les autres !

J H

 

D’autres sites de photos sur ce blog

Le jardin de Paula
http://vivreetesperer.com/le-jardin-de-paula/

Couleurs et formes : merveilles en macrophotographie
http://vivreetesperer.com/couleurs-et-formes-merveilles-en-macrophotographie/

Effets de lumière dans une campagne bocagère
http://vivreetesperer.com/couleurs-et-formes-merveilles-en-macrophotographie/

Comme les oiseaux du ciel
http://vivreetesperer.com/comme-les-oiseaux-du-ciel/

A la découverte des grands espaces américains
http://vivreetesperer.com/comme-les-oiseaux-du-ciel/

La lumière du matin
http://vivreetesperer.com/la-lumiere-du-matin/

Lumière et espérance en temps d’orage

Il y a toujours des jardins avec des roses (1)

2-sa-presence-dans-ma-vie-odile-hassenforder_02Dernièrement, je visitais une exposition dans une ancienne grange-relais de diligence du temps jadis. J’ai été frappée par le regard lumineux de notre hôtesse. Elle nous expliqua comment, avec son mari, elle avait réparé et parfois reconstruit le bâtiment. Elle nous raconta l’histoire de quelques poutres. Celle-ci était arrivée et avait trouvé sa place au moment voulu ; celle-là avait pris place à la bonne dimension. Une troisième, provenant de la destruction d’une maison ancienne, avait été mise de côté pour être utilisée au bon moment.

Ainsi au long des années, ce magnifique bâtiment avait pris forme. Toute cette aventure avait été et est encore pour elle source de joie. Elle nous exprima cette joie débordante avec une profonde reconnaissance pour les bienfaits qu’elle avait reçus . Elle témoignait, sans la nommer, d’une présence supérieure. Au cours des années, tout s’était mis en place à travers des événements appropriés. C’était un mouvement de vie dans lequel elle s’inscrivait.

Dans le même état d’esprit, en traversant son jardin, elle nous partagea son émerveillement devant tel splendide rosier qu’elle avait changé de place parce qu’il végétait. Plus loin, un rosier grimpant prenait racine dans un sol de briques : il avait du trouver le chemin d’un interstice pour pénétrer dans une terre fertile.

Au fur et à mesure de la visite, je me laissais imprégner par la joie profonde que suscite la reconnaissance pour l’harmonie de la vie perçue par-delà le visible. Comment nommer cette harmonie de vie ? Le mot : « Providence » me vient à l’esprit. Ce mot est peu employé aujourd’hui, et, pour certains, il a un caractère désuet. Selon le dictionnaire, il vient d’un mot latin qui signifie : « pourvoir ». « Il s’agit de la sage conduite de Dieu dans la création et les évènements ». Par extension, « Etre la providence de quelqu’un, c’est être la cause de son bonheur, combler ses désirs, veiller sur elle avec sollicitude ». Dans la Bible, Dieu pourvoit à tous les besoins de ceux qui se confient en Lui (2).

Ainsi je peux vivre la présence de Dieu non seulement en constatant son œuvre, mais aussi plus profondément en y collaborant. Etre attentive, accueillir ce qui m’est offert ou proposé, me laisser inspirer pour trouver la place juste au moment voulu… Une telle attitude suscite une joie qui dilate le cœur aux dimensions de l’univers que Dieu tient dans sa main avec sollicitude et bonté. « En Lui, j’ai la vie, le mouvement et l’être » (3).

Bien sûr, il y a bien des malheurs dans ce monde, mais il y a toujours des jardins avec des roses. Ces jardins sont une porte vers la Vie.

 

Odile Hassenforder

 

(1)            Cette visite remonte à une excursion en Beauce en juin 2004. Ce texte d’Odile a été publié dans son livre : Sa présence dans ma vie (Empreinte temps présent, 2011) (p 217-218). Cet article s’inscrit parmi d’autres textes d’Odile publié sur ce blog : http://vivreetesperer.com/?s=Odile+Hassenforder

(2)            Epitre aux Philippiens. Chap. 4 v 19

(3)            Livre des Actes. Chap. 17 v 28

 

 

Le jardin de Paula

En fréquentant les sites flickr (1), on rencontre des photos qui suscitent l’émerveillement. On peut ainsi constituer une collection à laquelle on revient souvent pour admirer et méditer. Et il y a des sites qui attirent particulièrement notre attention. Pour moi, c’est le cas du site de Paula W (2). Paula y présente des photos de fleurs ou de scènes naturelles. A travers son appareil de photo, son regard nous montre la beauté de la campagne anglaise et les merveilles de son jardin. Ses commentaires entretiennent une convivialité amicale. Nous renvoyons ici à quelques unes de ses photos
J H (1)

Flickr d’après wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Flickr (2)
Site  flickr de Paula W : https://www.flickr.com/photos/137207784@N04/with/44734286252/ 

In my garden. Dans mon jardin

Enjoying the winter sunshine ! Appréciant le soleil d’hiver !

A Magical Autumn Garden. Un jardin magique en automne

Fiesta. Fiesta…

Hymne à la liberté

Confronté à toutes les formes de domination et d’oppression qui existent aujourd’hui dans le monde, nous pouvons considérer ces réalités et ces menaces dans un mouvement ou nous pressentons qu’un nouveau monde est néanmoins en train d’apparaître et finira par l’emporter. Et déjà, en bien des lieux et en bien des moments, liberté et fraternité ont remporté la victoire. Nous pouvons envisager cette évolution dans un regard animé par l’espérance. Si à Pâques, on se remémore la résurrection de Jésus, de fait cette résurrection est aussi le point de départ d’un mouvement en cours ou, en Christ, un nouveau monde est en train de grandir et germe un univers où Dieu sera tout en tous (1). « Voici que je fais toutes choses nouvelles » ( Ap. 21.5).

En voulant évoquer par une photo, l’événement de Pâques comme une victoire de la vie,  nous avons pensé à une superbe photo d’une photographe espagnole, Gloria Castro, représentant un envol d’oiseaux : https://www.flickr.com/photos/glorinhabum/39600291525/in/faves-22263854@N03/

Et nous avons remarqué qu’elle avait sous-titré : « Un canto a la  libertad », c’est à dire : « Un hymne à la liberté ».  Nous avons ensuite découvert que ce titre correspondait à un chant qui nous a paru admirable :

De fait, « Canto a la libertad » est l’œuvre de Jose Antonio Labordeta, auteur compositeur interprète, écrivain et artiste aragonais. Il a composé cet hymne à la liberté au moment où la mort de Franco ouvrait les portes de l’Espagne sur de nouveaux horizons de liberté. Sa chanson parlait de paix, d’égalité, de justice et d’effort collectif…

Ce chant est devenu si populaire qu’à la mort de Jose Labordeta en 2010, un mouvement est apparu pour promouvoir cette chanson comme hymne officiel de la province d’Aragon (2)

Ce chant porte des paroles qui font sens (3) :

 

Il y aura un jour où nous tous

En levant les yeux

Nous verrons une  terre

Porteuse de liberté….

 

En criant liberté

Les cloches sonneront

Depuis les clochers

Les chants déserts

Se remettront à grainer

Des épis hauts

Prêts pour le pain

 

Pour le pain qui durant des siècles

Ne fut jamais partagé

Parmi tous ceux qui firent leur possible

Pour propulser l’histoire

Vers la liberté

 

Il sera aussi possible

Que ce magnifique matin

Ni toi ni moi ni un autre

Ne parvenions à le voir

Parce qu’il faudra l’impulser

Pour qu’il puisse exister

 

Qu’il soit comme un vent

Qui arrache les buissons

Faisant surgir la vérité

Qu’il lave les chemins

Des siècles de destruction

De la liberté

 

Un chant que nous pouvons écouter en nous y associant

J H

 

Sur ce blog, voir aussi :

« Non violence : une démarche spirituelle et politique : http://vivreetesperer.com/?p=2739

« Agir et espérer. Espérer et agir » : http://vivreetesperer.com/?p=2720

« Prayer of the mothers » : un chant mobilisateur de Yael Deckelbaum pour la marche de femmes juives et arabes unies pour la paix » : http://vivreetesperer.com/?p=2681

« Une vision de la liberté » http://vivreetesperer.com/?p=1343

« La vision mobilisatrice de Martin Luther King : « I have a dream » http://vivreetesperer.com/?p=1493

 

(1)            On se reportera à l’œuvre de Jürgen Moltmann portant théologie de l’espérance sur ce blog ou sur le blog : « L’Esprit qui donne la vie » : « Engagés dans le monde » : https://lire-moltmann.com/engages-dans-le-monde/

(2)            « Canto a la libertad » : son auteur : http://www.spainisculture.com/fr/obras_culturales/canto_a_la_libertad.html

(3)             « Traduction de Canto a la libertad » : https://greatsong.net/TRADUCTION-JOSE-ANTONIO-LABORDETA,CANTO-A-LA-LIBERTAD,101562678.html